Rechercher
  • Adeline

La vie aux amandiers

La vie aux amandiers

Tout cela se déroule en plein Terrebonne et ceci dure depuis quelques années années

Elles sont 5 ou 15 travaillant comme des milliers. Elles n'ont qu'un souhait, une volonté et une mission. C’est aider et rendre service à autrui. Bien sûr, me diriez-vous, elles* sont payés pour cela.

Mais le sont-elles suffisamment?

Une vraie folie de la vie est arrivée, au Québec, Canada et le monde entier. Oui, une pandémie. Le Gouvernement (pourtant si généreux) annoncé et répété que si elles arrêtaient leurs contrats et leurs missions elles obtiendraient 2000 $. Paaannnique à bord. Si elles ou ils s'en allaient et arrêtaient même temporairement ça serait un bouleversement et un désastre. Civière, Direction cimetière sans passer par les urgences. Ça sera un Direct comme on dit. Oui la faim nous aurait tous emportés. Et les bactéries, puis les virus? Car pas de douche et de bains possibles. Les bactéries et virus, eux auraient le champ libre. Ça serait la joie et le bonheur total pour eux. En serait-ce de même pour ces Messieurs et Dames les résidents? Observons ensemble. Oui, donnes plus de détails car on ne comprend pas bien.

Alors je répète, si elles ne venaient pas, cela serait laisser les Dames et Messieurs du 1er étage privé de nourriture et aussi non glissé dans le gosier aussi pour certain(e)s .Pas de Lavage (du corps et des vêtements) et sans ménage aussi. Oui, tout l’aide et soutien domestique accompagneraient la civière pour la destination cimetière et tombe évidemment!

Non, non et non. C'est écrit et lu sans exagération. Dit et redit.

En fait lors de la Pandémie, les résidents ne pouvaient pas sortir de leur appartement. Alors parfois juste leurs seules et unique phrase matinale. "Bonjour comment allez-vous?" Peut simplement les remplir de joie ... Ou les attrister aussi. Où cela a pu donc passer, peuvent constater malheureusement les résidents? Oui, la joie et le bonheur de se préparer des bons petits plats ou de se les offrir à soi-même ?! Mais peut -être aussi ne l’ont-ils jamais pu faire? Ha qui le sait donc? Personne de vraiment précis.

Ah si ces 10 ou 15 qui travaillent comme des milliers. S’il arrive de poser une question bien trop indiscrète, Elles rétorquent discrètement et poliment cette phrase : « je ne vois pas de quoi vous voulez parler » avant de détourner habillement et discrètement la conversation.

Oui cette tâche est finie et terminée pour… vous et la vie. Mesdames, Messieurs, il va vous falloir demander...à qui donc? Et bien aux 10 ou 15 travaillant comme des milliers.

Parfois en plus de la cuisine, du ménage et bien ils peuvent offrir une, voire plusieurs séances de thérapie... légère, d'abord, et voilà en cas d’aggravation ça sera médecins, hôpital, toujours dans la confidentialité.

Mais les 1ères qui les ont accompagnés, c'étaient les 10 ou 15 bossant comme des milliers.


Alors en retour de tout cela osons dire un immense Merci et un immense courage de continuer. SVP restez 10 ou 15 et bosser comme des milliers. Plus que des travailleurs essentiels vous êtes des hommes et des femmes nécessaires à tous et toutes. Nécessaire pour la cohérence d’un pays. Nécessaire à la Vie.

97 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

Tous les deux ont 13 ans

Ceci se déroule alors que j’étais animatrice dans un centre catholique de vacances au Québec. Dans le groupe d’enfants qu’il me fallait superviser, se trouvait Roger et James.. C’était un peu les mar

Sur le dos d'un aigle

Hier matin, un bout de page Le Devoir à la main droite alors que pour la main gauche ça sera, une petite bible. Alors, je me mets à méditer et prier en fermant les yeux. En fait, on peut davantage se

Adeline chez le coiffeur à Terrebonne loin de Westmount

Alors j’écris ici et maintenant car il semble que c’est le moment: pas avant, ni après mais maintenant. Comme tout le monde au Québec, Terrebonne et Westmount ou pas, la fatigue et l’épuisement semble