Rechercher
  • Adeline

Les 3 meilleures profs

Cette histoire est si fabuleuse qu'elle ne peut pas continuer d'être vécue sans être conté et racontée encore. Cette voix qui crie à répétition. Adeline, tu oublies d'écrire sur elles. La rencontre avec ces personnes est un divin miracle. Encore une fois? Bon, raconte ça rapidement. Je n’ai plus de temps pour toi.

Ohoh tu sembles impatient cher ami. Oui j'aime beaucoup parler et écrire en anglais. Alors nos rencontres sont journalières. Quel privilège! En fait elles se connaissent bien mais jamais elles ne parlent de moi entre elles. Autre chose à discuter, planifier ou échanger que de parler de la jeune p’tite parisienne. Mais voyons j'ai soif d'apprendre et de mieux vous connaître Mesdames. Je veux tout apprendre et travailler les leçons que vous voudriez bien m’enseigner. Il me faut connaître et apprendre d'où provient votre grande classe, discrétion et excellence.

Est ce qu’il est vraiment possible naître avec un dos bien droit et un léger sourire plein de compassion et de discrétion? Je ne pense pas.

En vérité lorsqu’un défi se présente, je sais que je dois travailler dur, baisser la tête et se faire respectueusement humilier. Alors au travail! Le défi est immense à cause de mon grand.... ÉGO. Oui je me croyais être parfaitement bilingue. Même si parfois (relativement souvent en vérité) quelques étudiants venaient me consulter en se plaignant sur... mon niveau d'anglais. Ils n'avaient rien compris, me disais-je.

Mais revenons-en aux 3 meilleures prof. Elles ont 70, 80 et 90 ans. Très en forme et motivées pour enseigner. Elles ont un don pour le faire.

Dimanche matin c’est parti.

1h30 de belles prières et j'ai tenté l'essai du dos bien droit. Sans bouger mes bras (car attaché avec une écharpe). C'EST TELLEMENT DOULOUREUX. J'avais mis la caméra Off. Ainsi personne ne me voyait. J'en pleurais.

Chut j'essaie de les copier mais je ne leur en dirais un mot.

Lors de notre dernière réunion Zoom j'ai commencé à rire pour rien sans contrôle. Un copain m'a dit que c'était nerveux et que ça arrive à tout le monde.

Mais alors pourquoi moi et à ce moment-ci? Oui c’était avec la reine des 3, Mary.

Je crois qu'elle m'aime bien mais elle est très sévère avec moi. Je n'ai le droit à aucune erreur: une sonnerie de téléphone, un mouvement des mains abusif et voilà c'est l'engueulade. Je baisse la tête et attend en espérant de ne pas exploser de rire, ou m’évanouir, aussi. Comme ça sans raison. Le stress est monté. Et elle dit maintenant Adeline ÉCOUTE. Son regard est très négatif. Elle me surveille, de près. Elle corrige chacun de mes mots en disant recommence et répète encore... Et encore.

En fait de compte Mélanie et Jade sont pareilles. Exemple ces derniers jours Mélanie est la responsable d'un groupe d'étude où je suis gracieusement invitée.

Une fois je tente une lecture facile. Pleine de confiance et bien sûre de moi. Je commence la lecture le mieux possible, tranquillement et paisiblement. En même temps ni Jade et Mary sont présentes alors tout semblait facile et pleins de points à gagner. Et… paf pas encore terminé et Mélanie dit: correct Adeline je prends le relais. Je déglutis. J'en ai même rougi moi qui ne rougis jamais.

Bien sûr l'étude avec sa présentation fut un immense succès. Quel plaisir de vous voir diffuser si généreusement et pleine de classe votre savoir, chère Mélanie

Ok intéressant mais tu parlais des 3 meilleures profs et il n'y en a que 2.

Oui oui oui. En fait, une heure par semaine, Jane corrige généreusement les fautes d’anglais de mes textes.

Un des derniers texte en plein Zoom meeting elle me dit: "Que s'est-il passé avec ce texte? Tu ne l'as pas terminé mais tu as décidé de me l’envoyé quand même?

Relis-toi et ne recommence pas. Avant de me l'envoyer relis toi beaucoup.

Et puis écoute. Et écoute encore.

C’est vrai que tu écris bien mais on perd tellement de temps car tu es persuadée d’avoir raison. Ok. Je trouve une erreur et te le dis mais ce n’est pas suffisant car tu dois absolument m’expliquer et démontrer que tu as raison. Maintenant à chaque erreur tu auras une chance de la défendre et… suivante.

Une fois on parlait de Mary et je l’ai interrompue en lui disant : ‘’Jane, je sais que j’ai raison car elle me l’a dit »

Pardon Adeline mais Adeline mais dans quelle langue parlez-vous toutes les 2? Je réponds d’une voix tremblante et en rougissant, en Anglais.

Allez passons à la prochaine erreur de ton texte. Je déglutis encore une fois avec ce silence si gênant, humiliant et… véridique non?

Alors gentille voix je t'écoute quand tu me dis : arrêtes de te plaindre, accroches toi et apprends.

Oui je sens que je change rapidement et suis bien dans le nouveau chemin que tu m’as indiqué.

Même s'il me reste une peur et une angoisse : QU IL M'EN ARRIVE UNE 4EME PROF AU SOMMET DES 3!

Posts récents

Voir tout

Que signifie vraiment être Québécois?

Pour y répondre il m’a fallu passer pas mal de temps à consulter la presse. En fait, quasi, le même temps, que les différents gouvernements Québécois, quand ils ont tenté l’indépendance avant de la pe

Une si belle expérience ce Montréal-New York.

Une si belle expérience ce Montréal-New York. C’était du temps où j’étais étudiante et je m’en souviens (comme toutes vos voitures, le disent, chers québécois) encore. Alors nous nous préparons. Je ne

©2020 par fenêtre sur quelques anecdotes....