Rechercher
  • Adeline

Molière Shakespeare ----- à Montréal


Une fois dans la langue de Molière tout s'éclaire alors que tomber dans Shakespeare c'est le pire Risquons la comparaison et étudions Quand on me parle français et que j'y répond c'est si bon On y est toutes et tous, les Mathilde, Jean, Jacques, Amélie et j'en passe. On discute et on échange. D'un coup et d'un seul ils brisent l'enthousiasme :" hello how are you?" (salut comment allez-vous) Risquons la comparaison et étudions On déglutie. Voyons, on est tous ensemble la french Gard (garde française) de McGill et Concordia. Nous aussi pour étudier une dizaine de Francos comme ils nous appellent. Ils? Les Shakespearians bien sûr ! On est une dizaine et ils sont cinq. Alors dans la dizaine de Moliérians 5 pour continuer en français 5 to switch in English (5 pour changer en anglais). Alors on se choque et on tend le poing vers le haut. Risquons la comparaison et étudions. Oui observons une ville entière s'est séparée. À l'est les Francos à l'ouest les Anglos. Une loi pour se *protéger * le Français parler au Québec Comprenons que Montcalm et Woolf en sont morts Alors comprenons signifierait donc *risquons ? De nos jours une loi peut-elle éteindre les passions? A-t-elle réussi? Je vous en laisse la conclusion! Revenons à notre histoire de Francos-Anglos. Ces 15 étudiants assis à McGill obligés de rentrer chez eux à cause d'une grande tempête hivernale. -45 degrés et 50 cm de neige. C'est magnifique. Aucune hésitation pour se soutenir et se donner la main. Alors pour la comparaison qui devait déterminer le meilleur et bien reconnaissons l'absurdité de l'exercice... à cet instant seulement. Yes? ou *nan*.

20 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Que signifie vraiment être Québécois?

Pour y répondre il m’a fallu passer pas mal de temps à consulter la presse. En fait, quasi, le même temps, que les différents gouvernements Québécois, quand ils ont tenté l’indépendance avant de la pe

Une si belle expérience ce Montréal-New York.

Une si belle expérience ce Montréal-New York. C’était du temps où j’étais étudiante et je m’en souviens (comme toutes vos voitures, le disent, chers québécois) encore. Alors nous nous préparons. Je ne

©2020 par fenêtre sur quelques anecdotes....