Rechercher
  • Adeline

Tiens donc parlons en de celle là... la Mort

Mis à jour : 20 mai 2020

Alors là tant pis je me lance Je tente d'écrire sur la mort Rien qu'écrire ce mot me serre le coeur En protestante enjouée et respectueuse, que je suis. On me dit et répète que c'est un pécher. Chaque dimanche, je chante à Sa Gloire et Sa bonté. Son retour, aussi. Suis je prête à cela? Honnêtement, oui. Quand Il viendra, je retrouverais tous les chrétiens connus sur ma route qui m'ont laissé ensuite. Et bien c'est ce sentiment d'abandon qui m'est ardu. En attendant mon départ et ma mort à moi aussi. Ce sera à mon tour de laisser tout le monde et de partir pour des grandes vacances alors que d'autres se plaisent à dire je ne m'en vais pas dormir mais me transformer, changer. Le trouver après tant de prières et de chants pour l'attirer. Et voilà c'est ce sentiment qui m'est dur. Ils sont dans l'invisible et je ne les voient pas. Je? En quoi ce "je" est donc si important? Alors concluons à un véritable égoïsme. J'aime beaucoup être avec des personnes plus âgées que moi. Ils ou elles sont de l'or en me transmettant leur sagesse. Ils m'acceptent  et aime (semble aimer?) passer du temps avec moi. Me serais je poser la question si eux ça ne leur coûte pas. Ils ont 60,70, 80, ou même 90 ans. Et ils n'apprécient toujours sans ronchonner la chance et le bonheur que j'ai d'en avoir 34. Ils y pensent,probablement mais n'en disent pas un mot. Un léger sourire plein de compréhension, de sagesse et de compassion leur suffit. Ils savent qu'ils ne l'ont plu le temps. Eux. 

ReplyForward

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Tous les deux ont 13 ans

Ceci se déroule alors que j’étais animatrice dans un centre catholique de vacances au Québec. Dans le groupe d’enfants qu’il me fallait superviser, se trouvait Roger et James.. C’était un peu les mar

Sur le dos d'un aigle

Hier matin, un bout de page Le Devoir à la main droite alors que pour la main gauche ça sera, une petite bible. Alors, je me mets à méditer et prier en fermant les yeux. En fait, on peut davantage se

Adeline chez le coiffeur à Terrebonne loin de Westmount

Alors j’écris ici et maintenant car il semble que c’est le moment: pas avant, ni après mais maintenant. Comme tout le monde au Québec, Terrebonne et Westmount ou pas, la fatigue et l’épuisement semble