Rechercher
  • Adeline

Tous les deux ont 13 ans

Ceci se déroule alors que j’étais animatrice dans un centre catholique de vacances au Québec. Dans le groupe d’enfants qu’il me fallait superviser, se trouvait Roger et James.. C’était un peu les marionnettes du groupe. Les deux, malgré leur âge était très poli et respectueux. Il fut un temps où j’étais en charge de l’organisation de l’activité: qu’est ce qui vous rend différent? Il allait me falloir entraîner ces jeunes adolescents à l’obtention d’une vraie réponse. Rapidement, le tour de Roger et de James arrive. Ah oui au passage James est né aux États Unis et parle un français balbutiant et est noir de peau alors que Roger est un jeune québécois né à St Jérôme avec un vrai français muni d’un accent québécois. Il ne parle pas un mot d’anglais. Alors très intéressée et bien respectueuse, je leur demande de nouveau : quelles les différences entre vous deux? Au passage, les autres jeunes, s’agglutinaient , bien curieux de connaître la réponse des 2 mascottes. Devant ma question, le silence fait place, James le brise en disant je suis de Westmount et la bas personne ne parle français. Il fait un petit clin d’œil en souriant à son complice qui répond : dans le st jean y a pas grand monde qui parle anglais. Mais avec mon pote James, c’est différent dit Roger en le serrant fort dans ses bras tout fièrement. En vérité, James n’aime pas tellement le pain tartiné de Sirop d’ érable le matin, dit il avec un air susptitieux mais en riant. Alors James réponds en explosant de rire, oui j’aime pas le pain et le sirop d’érable mais un bout de Camembert avec mon café. Ils se tournent les deux vers moi en faisant retomber leurs bras sur leurs jambes de dépit: pardon, prof. on en a pas d’autres des différences, nous deux. C’est donc à mon tour de rester bouche bée. Nous faut il conclure comme Pierre Perret que ce grand adolescent black et son accoliite blanc bec aurait la couleur de l’amour contre laquelle on ne peut rien? PS: alors après cette petite conclusion, mon arrogance de prof en face de ces 8 charmants gamins de 13 ans je fait que grimper. Alors mes chers lecteurs, je me dis que je la trouverais moi la couleur de l’amour. Déjà, ma chère collègue, Marie-France chuchote à l’oreille de Roger d’une voix ferme mais amicale: tu n’as même pas parlé de vos couleurs. James est un homme de couleur. Voyons, prof Marie France, c’est moi l’ado de couleur. Regardez moi bien: quand j’ai froid, je rougis avant d’être bleu. Et puis, quand je prends trop de soleil, tout mon corps rougis et me donne des brûlures qui me font noircir et puis quand j’ai trop mangé, je deviens livide avant d’avoir de la fièvre et vomir. Alors Prof, avec tout mon respect, je pense que vous faites erreur , dit Roger en serrant son complice fort dans bras et invitant leurs camarades à se joindre à eux et créant un beau cercle. Ce cercle est il véritable teinté de l’amour? Noirs, blancs becs, asiatiques et métis. Espérons simplement, qu’en grandissant, ces petits ados deviennent des grands, nous inspirant, nous gouvernant et en nous enseignant.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Sur le dos d'un aigle

Hier matin, un bout de page Le Devoir à la main droite alors que pour la main gauche ça sera, une petite bible. Alors, je me mets à méditer et prier en fermant les yeux. En fait, on peut davantage se

Westmount Terrebonne 11 decembre

Et voilà, ça s’est encore passé hier dans vos terres, très chers peuples anglophones de Westmount. Vous le savez bien, ces terres sont pleines d’anglos, bien classes et de géants. Alors comme d’habitu

©2020 par fenêtre sur quelques anecdotes....