Rechercher
  • Adeline

Un vendredi lors du trajet hebdomadaire Terrebonne Westmount

Nous sommes vendredi soir et enfin mon trajet hebdomadaire Terrebonne-Westmount est terminé.

Comme vous pouvez vous en rappeler, le blocage de ma jambe a permis à tout mon corps d’être « aiguillée » ou « piquée » sur toute la carcasse. (Acupuncture, obligée)

Alors, je me suis mise à réfléchir à la semaine passée.

Et ce cours que vous m’avez prodigué discrètement, poliment et fermement comme toujours.

C’était sur comment utiliser c’est excitant vs je suis excitée. (it is exciting vs I am excited)

Je souris un peu en récitant tranquillement 2 corr 13 14.

Quelle fierté de vous connaître, Mesdames les Professeurs!

Le Seigneur nous a permis de nous rencontrer. C’est amusant car au sein de ma résidence je reçois 3 fois par semaine de la nourriture provenant de 5 voisins habituels.


Il y a

1) Huguette (à chaque demande de ma part, ses mets sont menés dans ma cuisine et sont délicieux)

2) Marie et 3) André (2 fois par semaine : une tourtière, pâté chinois, quelques biscuits et chocolat, parfois)

4)Réal Blais fournis de quoi manger sur demande. Vient parfois avec Huguette pour une double livraison.

5) Pauline, de temps en temps.

Tous ces québecois m’apportent à manger alors que vous trois nourrissez grandement et abondement mon intellect. Oui, vous vous êtes mis en charge, en tout temps, de me nourrir sans relâche. En fait, il semble que vous avez trouvé patiemment et bien correctement comment le faire.

D’accord, j’ai assez vite (pardon si vous avez trouvé cela trop long) compris que si je m’accrochais fermement et ne ferais qu’écouter et écrire, alors je pourrais être rassasiée entièrement.

Le rêve. Personne n’y était jamais arrivé. Ça n’allait jamais assez vite j’avais toujours faim. Je parvenais toujours à défier n’importe qui, très impoliment.

Et puis, grâce à vous 3, j’ai rencontré le Seigneur Jésus pleinement et le prie aussi en tout temps.

Comme je suis toujours prof, je ne fais que de m’empester, et m’énerver après un étudiant anglophone ou non francophone, quand il effectue toujours la même erreur lorsqu’il parle français.

Alors que vous avez patiemment ignoré cette erreur répétitive, bien sûr et comme à votre habitude, Mélanie m’écrit d’abord pour me la signaler poliment alors que Jane va l’analyser précautionneusement et patiemment. En un seul corps et sans aucune moquerie, vous m’apprenez cette erreur si énorme.

Il ne me reste qu’à vous remercier et vous bénir chaleureusement pour votre tâche effectuée avec autant de grâce.

Je me dois également vous demander Pardon pour tout le temps nécessaire pour complètement l’assimiler. Vous rappelez vous de teaching vs learning?

Merci chères Professeurs Mary, Mélanie et Jane, d’être à mes côtés apportant votre patience infaillible.


Merci de respecter les droits d'auteur

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Tous les deux ont 13 ans

Ceci se déroule alors que j’étais animatrice dans un centre catholique de vacances au Québec. Dans le groupe d’enfants qu’il me fallait superviser, se trouvait Roger et James.. C’était un peu les mar

Sur le dos d'un aigle

Hier matin, un bout de page Le Devoir à la main droite alors que pour la main gauche ça sera, une petite bible. Alors, je me mets à méditer et prier en fermant les yeux. En fait, on peut davantage se

Adeline chez le coiffeur à Terrebonne loin de Westmount

Alors j’écris ici et maintenant car il semble que c’est le moment: pas avant, ni après mais maintenant. Comme tout le monde au Québec, Terrebonne et Westmount ou pas, la fatigue et l’épuisement semble